La joie, émotion interdite ?

Publié le 1 mars 2018

Dans mon dernier post, j’ai rappelé brièvement les usages de chacune des émotions, pour nous mêmes et dans la relation aux autres. En même temps, j’étais en train de former à la communication efficace à Madrid, et j’ai évoqué le sujet avec des participants lors d’une pause. De notre discussion ont émergé deux choses qui me semblent essentielles.

D’abord, le fait qu’on a souvent tendance à classer les émotions entre des émotions positives et d’autres négatives. C’est une erreur grave, parce qu’elle nous entraîne à condamner certaines émotions au lieu de les utiliser pour ce qu’elles sont : des signaux et des moteurs précieux.

Ensuite, alors que nous parlions des émotions « interdites », « condamnables », j’évoquais la colère la peur et la tristesse. Et après un silence, l’un des participants me dit : « tu sais, parfois je me demande si ça n’est pas la joie qui est aujourd’hui l’émotion la plus interdite ». Je lui demandais de m’expliquer, et il me dit : « depuis deux jours, tu nous répètes que la joie, l’envie, le plaisir de convaincre son auditoire sont les moteurs les plus puissants qui soient. Nous sommes tous d’accord, et pourtant regarde comme nous avons du mal à nous concentrer sur ce qui pourrait nous rendre heureux ! Nous préférons nous focaliser sur les contraintes, les risques, les ‘problématiques’… »

C’est vrai que nous avons parfois pris cette habitude, en particulier dans le milieu professionnel. Quand j’écoute les conversations j’ai parfois l’impression qu’il est mieux vu d’être soucieux, fatigué, surchargé… Pour que cela change, la solution est simple : il faut marteler l’utilité de la joie ! Si nous devons la cultiver, c’est parce qu’elle permet le partage, l’ouverture à l’autre… et donc que c’est le moteur premier pour la création du lien et une communication efficace !

Voilà pourquoi avant de prendre la parole, la seule question qui vaille d’être posée, c’est « qu’est-ce que j’aimerais que les gens disent, fassent ou pensent à l’issue de notre entretien ? Qu’est-ce qui me rendrait vraiment heureux ?! » C’est cette envie, ce désir, ce plaisir par anticipation qui est la clé pour rester concentré, efficace.

Venez apprendre comment avoir une communication efficace !

Aurélien Daudet - Communication efficace - intelligence émotionnelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.