D’un défi… à l’autre !

Publié le 22 juillet 2017

Il y a trois mois je démarrais ce défi « 90 jours sans alcool »… dont le but symbolique était de terminer ma 1ère grosse course en trail. Quels enseignements tirer de ce défi, destiné à tester de nouvelles sources d’énergie et de motivation ? Et que faire ensuite ?

Nous sommes le 22 juillet, et c’est donc il y a exactement trois mois que je me suis lancé dans ces 90 jours sans alcool. Et je suis heureux, parce que c’est un franc succès ! D’abord je n’ai effectivement pas bu une goutte d’alcool, et sans vraies difficultés. Bien sûr la tentation était parfois là (très bons dîners, amis chers, fêtes de famille…), mais globalement les apéros et les bons vins ne m’ont jamais vraiment manqué. D’ailleurs, mon abonnement au site « One Year No Beer » a finalement été totalement inutile, je n’ai jamais ressenti le besoin d’aller y chercher des trucs ou des encouragements pour tenir la distance. C’est rassurant, et je pense que ma consommation va rester à un niveau beaucoup plus réduit qu’auparavant.

Ensuite, j’ai fini mon trail dans un temps qui n’est pas spectaculaire… mais qui est bien meilleur que ce que je pensais en allant vers Grenoble : j’ai terminé les 40 kilomètres et les 2100 mètres de dénivelé positif en 7h09, avec des crampes et des douleurs aux genoux d’anthologie, mais sans jamais avoir vraiment « bloqué », ni physiquement, ni mentalement. Il m’a fallu 5 jours pour me remettre à marcher normalement, mais j’ai repris l’entraînement ce matin. Au-delà du plaisir de l’effort physique et de la fierté d’avoir terminé, j’ai adoré les paysages, l’ambiance joyeuse et sans obsession du résultat, les encouragements des spectateurs… Comme me l’avait annoncé mon « coach » à distance, Bruno Longuepée (encore MERCI à lui !), c’était à la fois beaucoup plus beau et beaucoup plus chaleureux qu’un marathon !

À l’heure de boucler ce défi, je me souviens des buts que je m’étais fixés. « Avoir plus d’énergie, être physiquement plus « fit », supprimer des douleurs récurrentes (mains, genoux, dos) et enfin dégager du temps pour faire plus de choses positives pour moi ».

Commençons par le point négatif : je n’ai pas perdu un gramme, quelle que soit l’intensité de mon entraînement – et même sans une goutte d’alcool. C’est ailleurs que je devrai trouver des leviers pour faire moins la tronche sur ma balance. Et je me console en regardant ce que j’ai obtenu !

• Me remettre à l’entraînement m’a évidemment donné une énergie supplémentaire, vraiment bienvenue en cette fin de saison, alors que je commençais à tirer la langue pour terminer les formations en entreprise, lancer les nouvelles formations grand public, développer le nouveau site… Tout s’est déroulé comme je le souhaitais, grâce à ces batteries supplémentaires.

• En ce qui concerne les douleurs récurrentes, j’ai pensé un moment que c’était un échec complet : lorsque mon dos s’est totalement bloqué et que toutes mes vieilles douleurs sont revenues en force ! Après trois semaines sans entraînement, le remarquable kiné du sport Yoann Vitone m’a remis d’aplomb juste à temps pour ma course. Mieux, j’ai l’impression depuis que la plupart de mes problèmes ont disparu – à suivre, mais pour l’instant je dirais que là aussi les effets sont positifs.

Et puisque le bilan est largement positif… quid de la suite ? Côté sportif, je vais maintenant m’entraîner pour passer au niveau supérieur, les trails de plus de 60 kilomètres. Et toujours dans l’idée de tester de nouvelles sources d’énergie, je vais profiter de mon mois de vacances pour démarrer deux nouveaux défis.

• Le premier est un programme d’entraînement des yeux, pour enrayer une dégradation récente de ma vue. J’ai de plus en plus de mal à voir de près, et bien sûr les raisons possibles sont nombreuses : le cap de la quarantaine, les écrans, la fatigue accumulée cette année… Plutôt que d’y réfléchir pendant des heures, j’ai appris qu’il y avait des programmes de « yoga des yeux », qui permettent de remuscler sa vue et de stopper voire de contrer ce déclin. Je vais tester l’un d’entre eux et je vous donnerai les résultats à la rentrée.

• Le second est un programme de méditation quotidienne. Une journée de découverte avec Christophe André en février 2016 m’avait ouvert les portes de cette pratique. Mais je n’avais pas vraiment persévéré… Cependant, j’ai lu ces dernières semaines un nombre important d’études prouvant que la méditation de pleine conscience permet d’augmenter ses performances intellectuelles, sa concentration… et son bien-être général. (Je vous proposerai dans très peu de temps un article sur Focus, le livre de Daniel Goleman, spécialiste mondial de l’intelligence émotionnelle). Donc là aussi, je me suis donné le défi de faire une méditation par jour… et de voir les effets !

D’ici là, je vous souhaite de très belles et reposantes vacances. Profitez de ceux que vous aimez, et prenez soin de vous ! Et peut-être que ces semaines de repos seront aussi l’occasion de prendre du recul, de réfléchir à ce dont vous aurez besoin au retour, pour que la saison 2017-2018 soit un grand cru ? Mon programme de séminaires est prêt pour vous, avec un démarrage en fanfare en septembre : un stage de « Communication efficace », un stage de « Process Communication », et un nouveau stage « Expert invité » : Sandro Costa animera deux jours sur comment construire une autorité parentale juste ! De quoi redémarrer l’année sur un très bon pied, vous ne trouvez pas ?

11 commentaires

Paruta

28 juillet 2017 à 9 h 57 min

Bravo Aurélien pour ta super performance ! Quel talent ! à bientôt mon Ami. Bel été à toi et à tous les tiens. Amitiés. Alain

Emilie A

25 juillet 2017 à 9 h 49 min

Whouaou ! Bravo ! Et super compte-rendu 🙂
On est maître de soi et tu le prouves !
Les photos sont superbes !

Aurélien Daudet

25 juillet 2017 à 9 h 56 min

Merci Émilie – et ça n’est que le début !!

Sophie

24 juillet 2017 à 18 h 43 min

PROUD !!

Aurélien Daudet

24 juillet 2017 à 23 h 48 min

Yeah, baby ! Comme disait Al Pacino : « Whoa ! » (Toujours revoir « Scent of a Woman. Et tous les films d’Al Pacino d’ailleurs.)

Franziska

24 juillet 2017 à 16 h 02 min

Mon cher Aurélien, grand bravo pour cette performance ! Si tu as pris gout au trail, rdv l’année prochaine pour le Grand Raid à la Réunion et plus raisonnablement simplement une belle rando 🙂

Aurélien Daudet

24 juillet 2017 à 17 h 10 min

Euh… la Diagonale des Fous, ce ne sera pas pour tout de suite… Pour l’instant je réfléchis surtout à la Saintélyon. Mais aller te voir à la Réunion, forcément c’est tentant !

Longuepee

24 juillet 2017 à 13 h 27 min

Top compte rendu et encore bravoo

Aurélien Daudet

24 juillet 2017 à 17 h 09 min

Merci Coach Bruno !

Anna

24 juillet 2017 à 13 h 13 min

Chapeau bas Aurélien pour ta persévérance, pour ta performance, pour 90 jours sans une goutte,. Et pour le poids, c’est juste que le muscle pèse plus lourd Bel été ! Anna

Aurélien Daudet

24 juillet 2017 à 17 h 09 min

Yes ! C’est ça !!! Merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.